Accueil | Territoire | Biodiversité | Comité de conservation et de mise en valeur du delta de Lanoraie

Comité de conservation et de mise en valeur du delta de Lanoraie

Le complexe tourbeux du delta de Lanoraie est situé au sud de la région de Lanaudière. Ce dernier couvre une superficie de plus de 7700 hectares et est l’un des plus grands milieux humides intérieurs de toutes les Basses-terres du Saint-Laurent. D’origine deltaïque, cet écosystème constitue les vestiges d’anciens chenaux du fleuve Saint-Laurent que la végétation a peu à peu comblés. Il est maintenant composé d’une série de milieux humides plus ou moins indépendants les uns des autres, d’où son appellation de complexe de milieux humides. De nature essentiellement forestière, cet écosystème comporte aussi des étendues plus ouvertes. On y trouve ainsi un continuum de milieux ombrotrophes et minérotrophes de même que des milieux ouverts et forestiers. Cette mosaïque de paysages offre donc une rare diversité d’habitats pour plusieurs espèces fauniques et floristiques dont certaines sont désignées en péril ou en voie de l’être.


Comité de conservation et de mise en valeur du delta de Lanoraie lors de l’événement de reconnaissance Villes et villages à la Rescousse.

Un protocole d’entente visant la conservation et la mise en valeur du complexe tourbeux du delta de Lanoraie a récemment été signé entre les MRC de D’Autray et de L’Assomption, les ministères des Ressources naturelles et de la Faune et du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et l’Agence régionale de mise en valeur des forêts privées de Lanaudière. Les municipalités de Saint-Paul et de Saint-Thomas, de la MRC de Joliette, se sont récemment jointes à l’entente réunissant ainsi la majorité des gestionnaires du territoire. La signature de ce protocole a initié plusieurs actions dont l’interdiction du drainage et de changement de couvert forestier dans les limites du complexe tourbeux ainsi que la réalisation du présent plan de conservation et de mise en valeur pour l’ensemble du territoire (PCMV).

Les résultats obtenus suite à la phase 1 du PCMV, soit la réalisation d’un portrait-diagnostic, sont éloquents. Il est en effet clairement démontré que le milieu est affecté de toutes parts par de très fortes pressions d’origine anthropique. De plus, l’établissement du portrait et l’analyse temporelle effectuée ont permis d’établir qu’il existe une croissance des perturbations dans le temps. En effet, les résultats affichent des pertes définitives et des zones de perturbations majeures allant de 8% en 1979 à 31% aujourd’hui. Cette tendance représente une perte définitive et/ou des perturbations majeures de l’ordre de 0,75 km2 annuellement. À ce rythme, la totalité des écosystèmes contenus dans le complexe tourbeux du delta de Lanoraie aura disparu d’ici l’an 2081 (70 ans).

(Tardy, G., 2012. Plan de conservation et de mise en valeur du complexe tourbeux du delta de Lanoraie. VoyElles [environnement]. Pour le compte du Comité de conservation et de mise en valeur du delta de Lanoraie. 199 p. + Annexes.)

Plan de conservation et de mise en valeur du complexe tourbeux du delta de Lanoraie

Composition du Comité :

  • Agence régionale de mise en valeur des forêts privées de Lanaudière
  • Fédération de l’Union des Producteurs Agricoles de Lanaudière (FUPAL)
  • Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs - Direction de l’analyse et de l’expertise régionales de Montréal, de Laval, de Lanaudière et des Laurentides et centre de contrôle environnemental de Montréal, Laval, Lanaudière et Laurentides
  • Ministère des Ressources naturelles et de la Faune – Unité de gestion des ressources naturelles et de la faune de Laval-Lanaudière et direction de la protection de la faune de Lanaudière
  • Municipalités de Saint-Paul et de Saint-Thomas
  • MRC de D’Autray et de L’Assomption
  • Organismes de bassin versant Zone Bayonne et CARA
  • Syndicat des producteurs de bois du sud-ouest du Québec

 

Intranet
Conception graphique : Kiwigraphik | Réalisation : NeXion