Accueil | Territoire | Biodiversité | Espèces exotiques envahissantes

Espèces exotiques envahissantes

Qu’est-ce qu’une espèce exotique envahissante?

On dit qu’une plante est exotique lorsqu’elle a été introduite hors de son aire de distribution naturelle par le biais des activités humaines. Ce type de plante peut être originaire d’un autre continent, comme l’Europe, mais aussi d’une autre région du Canada ou de l’Amérique du Nord.

Une plante est dite envahissante lorsqu’elle est capable de s’installer dans un habitat et de s’y reproduire avec tant d’efficacité qu’elle menace les communautés végétales indigènes, l’économie ou la société comme par exemple les activités récréatives. Ainsi, une plante exotique envahissante désigne une plante venue d’ailleurs qui s’établit avec succès et une inquiétante agressivité dans l’environnement local.

Toutefois, ce ne sont pas toutes les plantes exotiques qui deviennent envahissantes. En fait, la plupart ne peuvent s’installer en permanence dans les milieux naturels du Québec, car elles ne réussissent pas à s’adapter aux conditions environnementales d’ici. Par contre, plusieurs plantes réussissent avec succès à s’implanter dans nos habitats naturels et peuvent affecter également les milieux perturbés tels que les champs et les zones urbanisées.

Quelques exemples :

 

Pour en apprendre davantage sur les plantes exotiques envahissantes, leur origine et leurs impacts sur nos écosystèmes, consultez le guide « Les plantes exotiques envahissantes... Soyez à l’affût! »
Ce guide révèle le portrait de huit plantes indésirables qui s’avèrent être également les plus problématiques.

Pour vos plates-bandes et vos jardins d’eau, utilisez plutôt des espèces indigènes… L’eupatoire maculée, le nénuphar à fleurs panachées, le nymphéa odorant, le myrique baumier, le sureau du Canada, la quenouille à feuilles larges, la verveine hastée, la menthe poivrée et plusieurs autres.

Quelques conseils pour empêcher leur venue importune...

  1. Éviter d’utiliser ces plantes dans les jardins d’eau ou ornementaux
  2. Planter des espèces indigènes dans son jardin
  3. Nettoyer les bateaux avant de les descendre dans différents plans d’eau
  4. Limiter leur propagation en brûlant les plants déracinés au lieu de les jeter ou de les composter
  5. Utiliser la technique de recouvrement des plants afin d’empêcher leur croissance

Liens intéressants :

Union Saint-Laurent Grands Lacs
http://www.glu.org/fr/campagnes/envahissantes/plantes/suveiller

Réseau de surveillance des plantes exotiques envahissantes
http://www.rspee.glu.org/autres/index.php?lan=fr

Ministère de Développement durable, de l’Environnement et des Parcs – onglet Biodiversité
http://www.mddep.gouv.qc.ca/biodiversite/inter.htm

Intranet
Conception graphique : Kiwigraphik | Réalisation : NeXion