Plan directeur de l’eau (PDE)

Introduction

L’Organisme de bassin versant (OBV)

Fondée en avril 1983, la Corporation de l’Aménagement de la Rivière l’Assomption (CARA) est un organisme en constante évolution qui détient près de 35 années d’expérience en matière de protection, de conservation et de mise en valeur des plans d’eau. Son conseil d’administration est constitué de 25 intervenants issus autant du milieu municipal, que du milieu économique ou communautaire.

En 2002, la CARA a été officiellement reconnue par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) comme organisme de bassin versant. Dans la poursuite de son cheminement, la CARA s’est dotée en mars 2003, d’un Plan stratégique de mise en valeur de la rivière L’Assomption, à l’échelle du bassin versant. Forte de cette expérience, elle publia en mars 2006, le premier Plan directeur de l’eau au Québec, PDE L’Assomption, qui reçut l’approbation gouvernementale en septembre 2007.

Le 9 novembre 2011, dans le cadre du 1er Gala « Misez EAU » organisé par le Regroupement des Organismes de Bassin Versant du Québec (ROBVQ), la CARA s’est vu remettre le prix reconnaissance Bassin Versant pour sa contribution à la gestion intégrée de l’eau par bassin versant au Québec avec sa publication « Le PDE et le SAD… Deux outils stratégiques…Des alliés pour les ressources en eau au Québec! ». Cette publication visant à soutenir une première réflexion sur l’arrimage entre le PDE et le SAD des MRC fut diffusée auprès des OBV et MRC de l’ensemble du Québec.

En avril 2012, le processus de révision du PDE L’Assomption fut amorcé dans le contexte de l’ajout d’un nouveau territoire de près de 120 km2 et des besoins d’actualiser les connaissances pour celui du bassin versant de la rivière L’Assomption. La démarche favorisée s’appuie sur la vision d’arrimage développée depuis 2007, en liant le développement du territoire aux orientations de valorisation des ressources en eau.

Le 26 avril 2016, la CARA recevait l’approbation ministériel du PDE pour la Zone GIRE L’Assomption.

 

Une vision… des actions!

La notion de vision partagée prend tout son sens dans le contexte où la mise en place progressive de la gestion intégrée des ressources en eau par bassin versant reste un défi collectif où tous les acteurs s’impliquent, individuellement et collectivement, dans l’atteinte d’un même objectif.

Pour ce faire, les membres du conseil d’administration de la Corporation de l’Aménagement de la Rivière l’Assomption (OBV CARA), dans un exercice de priorisation des enjeux du territoire de la Zone GIRE L’Assomption, ont retenu six enjeux :

  • L’aménagement du territoire et le développement;
  • L’approvisionnement en eau potable et sa protection;
  • La protection et la conservation des écosystèmes aquatiques et riverains;
  • La santé, la sécurité publique et la gestion des inondations par bassin versant;
  • Le récréotourisme lié à l’eau;
  • La sensibilisation et l’éducation.

Ces enjeux seront abordés en fonction des grandes orientations retenues et des pistes de solution identifiées et pour lesquelles un plan d’action est proposé.


Localisation

Zone de gestion intégrée de l’eau par bassin versant de la rivière L’Assomption

Située sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, la zone de gestion intégrée des ressources en eau L’Assomption (Zone GIRE L’Assomption), qui est localisée presque en totalité dans la région administrative de Lanaudière (régions de Lanaudière 93 % et des Laurentides 7 %), couvre une superficie de 4 326 km2 selon l’échelle de 1 : 20 000. Elle est constituée de deux bassins versants distincts, celui de la rivière L’Assomption (4 209 km2) et celui de la rivière Saint‑Jean (73 km2). S’ajoutent à cette zone les petits cours d’eau agricoles qui se déversent directement dans le fleuve Saint-Laurent sur le territoire des villes de Repentigny, de Saint-Sulpice et de Lavaltrie (44 km2).


Voir la carte

Portrait synthèse

Zone de gestion intégrée des ressources en eau L’Assomption (Zone GIRE L’Assomption)

  • Zone ayant une superficie de 4 326 km2;
  • Située sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent;
  • Chevauche deux grandes régions naturelles :
    • Massif du mont Tremblant
    • Plaine du haut Saint-Laurent
  • Deux bassins hydrographiques et des petits cours d’eau agricoles de niveau zéro :
    • Bassin versant de la rivière L’Assomption – 4 209 km2
    • Bassin versant de la rivière Saint-Jean – 73 km2
    • Petits cours d’eau agricoles se déversant directement dans le fleuve Saint-Laurent – 44 km2
  • 1 287 lacs de plus de 1 hectare
  • Localisée à 93 % dans la région administrative de Lanaudière et 7 % dans celle des Laurentides
  • 11 municipalités régionales de comté (MRC)
  • 56 municipalités
  • 3 territoires non organisés (TNO)
  • 1 réserve indienne
  • 262 414 habitants estimés dans la Zone GIRE L’Assomption (2012)

Voir la carte

Voir la section du PDE en format PDF