Analyse du territoire

Démarche d’analyse

Le diagnostic de la zone de gestion intégrée de l’eau par bassin versant pour la rivière L’Assomption (ZGIEBV de L’Assomption), soit la compréhension des problèmes environnementaux liés à l’eau et aux écosystèmes permettant de déterminer les solutions à mettre en oeuvre pour résoudre ces problèmes, sera abordé en s’inspirant du modèle Pression/État/Réponse (UNESCO, 1997). Ce modèle considère premièrement les pressions exercées sur le milieu par les activités humaines, évalue ensuite l’état du milieu telle la qualité des écosystèmes aquatiques. Les solutions proposées pour améliorer la situation constituent la réponse.

La démarche d’analyse & discussions

La démarche proposée ainsi que le modèle d’analyse développé dans le cadre d’une entente avec la direction de l’écologie et de la conservation du MDDELCC nous permet, dans un premier temps, d’identifier les secteurs du territoire qui créent les plus fortes pressions sur les écosystèmes aquatiques. Dans un second temps, elle devrait nous permettre de mieux cibler les actions visant à réduire les pressions exercées sur le territoire pour assurer le maintien ou l’amélioration de l’intégrité des écosystèmes aquatiques.

Démarche pour les rivières

Les types de milieux qui présentent un indice de risque d’exportation de phosphore élevé seront priorisés dans le choix des bassins versants qui feront l’objet d’une validation de cette démarche pilote. Les bassins versants des stations actives du Réseau-rivières seront, dans un premier temps, priorisés pour expérimenter cette nouvelle approche de diagnostic, dans la mesure où les données de la qualité de l’eau seront disponibles. S’ajoutent à ces stations, les stations des projets spéciaux pouvant découler des ententes du Réseau-rivières.

Démarche pour les lacs

La première génération du Plan Directeur de l’Eau (PDE) de la CARA s’est appuyée sur une connaissance acquise en regard de la vulnérabilité des lacs aux apports en phosphore pour prioriser ses actions. Cette seconde génération mettra à profit les résultats des lacs inscrits au RSVL tout en priorisant les lacs ayant des problématiques récurrentes d’épisodes de cyanobactéries.


Voir la section de l’influence du territoire sur l’eau en format PDF

Analyse des pressions

L’objectif principal poursuivi dans le cadre de cette analyse vise à réduire les pressions exercées sur le territoire de la zone de gestion intégrée de l’eau par bassin versant pour la rivière l’Assomption (ZGIEBV de l’Assomption) pouvant affecter le maintien de l’intégrité des écosystèmes aquatiques.

La pollution provenant des usages du territoire (ou pressions exercées sur le territoire) affecte principalement la qualité de l’eau des écosystèmes aquatiques, soit leur intégrité chimique. Parmi les paramètres de qualité de l’eau (phosphore, azote, MES, pesticides, etc.), le phosphore est généralement le facteur limitant car il engendre une dégradation du milieu aquatique par un apport excessif de substances nutritives, ce qui cause l’eutrophisation


Synthèses des pressions

Les pressions exercées sur le territoire peuvent engendrer de la pollution ponctuelle ou de la pollution diffuse et ainsi affecter l’intégrité chimique des écosystèmes aquatiques. Lorsque les données sont disponibles, les pressions sont évaluées de manière quantitative, par une estimation de leur charge en phosphore. Lorsque ces données ne sont pas disponibles, les pressions sont évaluées de manière empirique par un indice de risque en phosphore.

Les pressions ponctuelles (ou directes) proviennent principalement des rejets municipaux et des rejets industriels. Pour les besoins de cette première analyse, n’ayant pas de données fiables pour les rejets industriels, seuls les rejets municipaux ont été considérés comme pressions ponctuelles.

Pour leur part, les résidences isolées et les ouvrages de stockage de déjections animales peuvent être qualifiés comme pressions ponctuelles/diffuses car on peut les localiser. Toutefois, leurs rejets sont transmis aux milieux aquatiques de manière indirecte ou diffuse.