Diversité biologique

Les domaines bioclimatiques

La zone de gestion intégrée de l’eau par bassin versant de la rivière l’Assomption touche à trois domaines bioclimatiques de la zone tempérée, sous-zone tempérée nordique. Ces domaines ont des conditions climatiques et des communautés végétales propres à chacun. Il s’agit des domaines de l’érablière à caryer cordiforme, l’érablière à tilleul et l’érablière à bouleau jaune.

Voir le PDF de la diversité biologique du milieu

Le milieu forestier

Le milieu forestier de la zone est à 47 % en terres publiques et 53 % en terres privées. Le couvert forestier, qui représente 2 917 km2 de la zone, se compose comme suit : 45,9 % feuillu, 45,3 % mixte et 8,8 % résineux. Une partie du territoire public de la zone est occupée principalement par l’unité d’aménagement forestier (UAF) 062-51. Toutefois, la superficie de cette unité excède la Zone GIRE L’Assomption et concerne les MRC de Matawinie et de D’Autray. Pour cette UAF, le couvert forestier se compose à 12 % résineux, à 38 % feuillu et à 51 % mixte1.


La diversité faunique

Le territoire de la Zone GIEBV de L’Assomption touche à 4 zones de chasse et 6 unités de gestion des animaux à fourrure (UGAF). Le portrait pour l’orignal, le cerf de Virginie et l’ours noir révèle des densités relativement faibles pour la zone, soit de 1 orignal aux 10 km2 d’habitat,

1 cerf par km2 d’habitat et 1,6 ours par 10 km2 (estimation selon une simulation pour la zone 9 dans le cas de l’ours).

Plusieurs lacs présentent un intérêt faunique soit pour la qualité de leur habitat, les espèces présentes, leur qualité de pêche, etc. Pour la Zone GIRE L’Assomption, on retrouve 25 sites fauniques d’intérêt, soit trois lacs à touladi, un lac à omble chevalier, 19 lacs allopatriques d’ombles, un lac d’ombles à haut rendement et un secteur exceptionnel de rivière. La communauté piscicole est diversifiée. En effet, on retrouve 18 familles de poissons d’eau douce sur les 24 familles du Québec (voir tableau 4.1 pour la liste des espèces présentes en lac et/ou en rivière).

Certains aménagements ont été réalisés dans le sud de la Zone pour favoriser entre autres la reproduction de l’esturgeon jaune dans la rivière Ouareau et pour rétablir la circulation de l’anguille d’Amérique dans la rivière de l’Achigan (deux passes migratoires installées aux barrages de L’Épiphanie et de Saint-Lin-Laurentides). De plus, on retrouve trois frayères multispécifiques dans le sud de la zone (une dans la rivière de l’Achigan, une dans la rivière L’Assomption et une dans la rivière Ouareau).


Les espèces à situation précaire

Au Québec, 585 espèces de plantes (392 espèces vasculaires et 193 espèces invasculaires) et 153 espèces fauniques sont en situation précaire et ont été désignées en vertu de la Loi sur les espèces menacées et vulnérables du Québec. Actuellement, pour la Zone GIRE L’Assomption, 45 espèces floristiques (44 espèces vasculaires et 1 espèce invasculaire) et 31 espèces fauniques ont été identifiées en vertu de cette Loi.